Astuces

Processus de fabrication et critères de sélection d’un champagne

Bénéficiant d’une réputation mondiale incontestable, le champagne désigne un vin effervescent symbolique qui est souvent associé au luxe de même qu’aux fêtes. Il doit son nom à une région du nord-est de la France : la Champagne. Le champagne évoque une célébration, un événement unique, et se caractérise par son goût incomparable. Aussi, est-il fréquemment servi au cours des événements d’une certaine importance, avec des personnes conséquentes. Toutefois, le champagne demeure un spiritueux qu’il convient de déguster selon les règles de l’art. Quelles sont les différentes étapes de sa production ?

Les différentes étapes de la fabrication d’un champagne

L’obtention du champagne passe par le suivi de grandes étapes :
  • Le pressurage
Après les cueillettes manuelles, les grappes de raisins sont regroupées par lots de quatre tonnes, et elles sont aussitôt pressées en trois phases (la cuvée, la première taille et la deuxième taille).
  • La première fermentation (vinification)
À cette étape, les moûts sont vinifiés, généralement comme pour un vin blanc qui ne pétille pas, et ils dorment quelques mois en cuves.
  • L’assemblage
Les vins de cépages et de différents crus sont ensuite appréciés et assemblés avec des vins de millésimes antérieurs appelés « vins de réserve ». Ceci donne finalement un résultat harmonieux qui concorde au goût recherché par la marque. La qualité et les caractéristiques des vins sont ainsi constantes, et leur style très affirmé.
  • La prise de mousse
Après l’assemblage, les vins sont ensuite embouteillés à partir du printemps qui vient après la récolte. Avant cette mise en bouteille, on effectue le tirage en ajoutant à la cuvée la liqueur de tirage : un mélange de vin, de sucre (24 g par bouteille) et de levures. Les levures vont convertir le sucre en alcool et générer du gaz carbonique responsable de l’effervescence et de la pression.
  • La Seconde fermentation
Elle se réalise lentement en cave à basse température (11 °C) et dure de six semaines à deux mois. Les bouteilles sont ensuite gardées à l’horizontale durant quinze mois au minimum pour les bruts sans année et au moins trois ans pour les millésimés. Ensuite, les bouteilles sont dégorgées à la glace, et une fois purgées des impuretés, on ajoute la liqueur de dosage. Suivant sa concentration en sucre, le champagne sera brut, sec, demi-sec.

Quelques règles à respecter avant de servir du champagne ?

Le champagne est un vin d’assemblage élaboré à partir de trois cépages autorisés :
  • Le chardonnay (cépage blanc à jus blanc, 30 % de l’encépagement), principalement sur la côte des Blancs au sud d’Épernay ;
  • Le pinot noir (30 %) dans la Montagne de Reims et la côte de Bar ;
  • Le meunier (ou pinot meunier), cépage rustique capable de fournir de meilleurs résultats dans les années difficiles.
Le Pinot noir et le pinot meunier sont des raisins noirs à jus blanc. Vous pouvez consulter https://www.lafinebulle.fr/59-champagne pour avoir plus d’informations. Pour servir le champagne, il faut le faire dans une flûte. La flûte a une forme allongée, raisonnablement haute pour laisser les bulles remontées sans s’évaporer. On doit veiller à la remplir aux trois quarts avant de servir. Cette hauteur permet aux bulles de se former sans peine et de demeurer persistantes. À défaut d’une flûte, vous pouvez utiliser un verre tulipe que vous laverez à l’eau chaude, sans détergent. Cela assurera une belle effervescence qui constituera un anneau de bulles accrochées à la paroi du verre. Le champagne doit obligatoirement être servi frais, entre 6 et 8 °C (pour un champagne millésimé, entre 8 et 10 ° C). Pour le glacer, vous pouvez déposer la bouteille au bas du réfrigérateur en position couchée, 3 à 4 heures avant le service. Vous pouvez aussi utiliser un seau avec un mélange d’eau et de glaçons : il suffit de quelques minutes pour passer de 20 °C à 8 °C. Il est recommandé de ne pas placer la bouteille de champagne au congélateur, il y fait bien trop froid.

Comment choisir votre champagne pour la fête ?

Face aux nombreuses offres des cavistes ou des grandes surfaces, il est difficile de rapidement faire un bon choix. Voici quelques conseils pour bien effectuer sa sélection.
  • Décoder les étiquettes
Les étiquettes constituent une source d’informations importantes lors du choix d’un champagne. Elles présentent l’Appellation du Champagne, la marque ou le nom de l’élaborateur, le dosage et les caractéristiques de l’alcool. Pour effectuer le choix du champagne approprié à son menu, il faut juste maitriser ces quelques termes obligatoires dans le jargon « champagne », à savoir « Brut », « Demi-sec », « Cépage », etc.
  • Définir le type de champagne recherché
Les consommateurs qui voudront boire par exemple un champagne avec des saveurs d’épices, de truffes aux arômes de beurre frais et de tabac blond doivent préférer un « champagne de corps ». Par contre, pour des senteurs de rose, de miel et de pêche de vigne, c’est mieux de choisir un champagne rosé et certains demi-secs.
  • Faire attention à la robe du Champagne
Le caractère d’un champagne se devine selon la couleur de sa robe. Plus la couleur de la robe est claire, plus le champagne sera léger. Un champagne avec une couleur ambrée, vieil or ou or gris se montrera plus puissant.
  • Déterminer sa préférence entre les champagnes sucrés ou non
Il est indispensable de connaitre sa préférence par rapport au goût sucré ou non du champagne avant d’opérer son choix. Ceux qui adoptent les alcools sucrés devront choisir le demi-sec. À l’opposé, les personnes qui préfèrent le goût salé seront plus séduites par des champagnes bruts.
  • Définir le menu du repas au préalable
Le choix du champagne doit se faire en fonction du menu. Un champagne « puissant » accompagnera bien les viandes de gibier. Le champagne rosé convient quant à lui aux crustacés tels que le homard. Le Blanc de Blancs s’accorde bien avec une dégustation d’huîtres ou un foie gras.
Montre plus

Géraldine

Je suis la Gourmandise réincarnée ! J'adore cuisiner, et je peux passer tout une samedi ou dimanche à réaliser des délices !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close
Close